Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

Pourquoi faut-il fêter Halloween ?

Il y a plus de 2500 ans, dans nos petits villages gaulois, existait une fête traditionnelle: Samain

L'année gauloise se terminait à la fin de l'été dont le jour précis correspond aujourd'hui au 31 octobre. La nuit du 31 au 1er novembre était donc le passage au Nouvel An.  Les troupeaux étaient ramenés des prairies aux étables, et le soleil était remercié de la moisson qui représentait une aide pour la bataille à venir contre les ténèbres et le froid

Au cours de cette première nuit de la nouvelle année on exécutait tout un cérémonial rigoureux afin de s'assurer d'une bonne année à venir.

 

Pendant cette fête le peuple celtique représenté par les Bretons, les Gaëliques, les Ecossais et les Irlandais, célébrait ses morts, car en ce dernier jour de l'année, on supposait que les esprits pouvaient faire une brève visite à leurs parents, alors que le Dieu de la mort tentait de rassembler les âmes de ceux qui étaient morts durant l'année afin de leur révéler leur sort.

 

Au cours de la nuit  avait lieu alors la cérémonie des druides:
après avoir pris soin d'éteindre le feu dans l'âtre de leurs foyers, les Gaulois se rassemblaient au centre du village en cercle,

 

et les druides étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu pour honorer le dieu du soleil, et effrayer les esprits diaboliques.

Chacun venait y prendre les braises qui lui servirait à rallumer son feu pour l'année à venir..., feu qui devait brûler jusqu'à l'automne suivant. Ce feu sacré protégeait le foyer du danger, tout au long de l'année. 

La fête de Samain était la plus importante des fêtes Gauloises. deux taureaux blancs liés par les cornes, étaient sacrifiés après la cueillette du gui. Le festin rassemblait tout le village. On y buvait de la bière, du vin, de l'hydromel... La fête durait une semaine à quinze jours et pour être certains d'effrayer les esprits, les Gaulois étaient grimés et portaient des costumes effrayants de façon à ce que les démons les prennent pour d’autres démons et ne leur fassent pas de mal. On prétendait qu’à cette soirée les fantômes sortaient de leurs tombeaux et que les sorcières chevauchaient à travers les airs des balais ou des chats noirs.

Halloween a pour origine cette fête païenne de Samain, Dieu de la Mort, et une fête romaine en l’honneur de la déesse des fruits et des arbres, Pomona.

Les autorités religieuses chrétiennes ne pouvant faire disparaître cette coutume païenne, décidèrent de se l'approprier, Au Vllle siècle le pape Grégoire III déplaça la fête des Saints du mois de mai au 1er novembre. Halloween, est la contraction de " All Hallow's Eve" qui signifie : la veille de la Toussaint.

Aujourd’hui, Halloween est essentiellement la fête des enfants. Ils se déguisent, encore en diables, fantômes, sorcières, vampires, squelettes, etc. Les maisons sont décorées aux fenêtres et aux portes, toujours en rapport avec la coutume, de chauves-souris, chats noirs, hiboux, sorcières, mais surtout de potirons sous toutes ses formes.

Cette fête permet d’exorciser ses peurs de façon ludique. Cette coutume offre une occasion d'expliquer l'identification projective, concept de base en psychologie.

Il s’agit d’une fête axée sur la mise en scène de la peur : visages horrifiants, têtes de morts, ou sorcières deviennent pour un jour les objets fétiches des uns et des autres. En  honorant et mettant en scène les démons, on conjure la peur qu'ils ne s'en prennent à nous, pour de vrai !

Se met alors en œuvre ce que l'on appelle en psychologie "l'identification à l'agresseur" : pour éviter la souffrance ou tout sentiment désagréable dû à la présence d'un élément angoissant, on devient agresseur. Ainsi, on maîtrise l'objet de son angoisse et, logiquement, celle-ci effraie moins... Au moment d'Halloween, pour détourner l'angoisse de la mort soulevée à l'occasion de la fête de la Toussaint, les personnes se l'approprient en en prenant l'apparence, en lui donnant un visage palpable : un masque de vampire, un maquillage de mort-vivant, un déguisement de pendu...

Si elle permet donc aux adultes d'exorciser leur peur de la mort, la fête d'Halloween peut se révéler aussi très importante pour les enfants, parce qu'en flirtant avec les objets de leurs peurs (sorciers, monstres, douleurs...) et en jouant au "méchants", les enfants se familiarisent avec leurs sources d'angoisses, et, en quelque sorte, se l'apprivoisent car, moins "fantasmés" puisque matérialisés, moins effrayants puisque tournés en dérision, les monstres perdent de leur importance.

 

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween ».

http://www.paniergarni.com/visdossfr.php?id=3

http://www.halloween.tm.fr/default.asp?fichier=/home.asp

http://chezlorry.ca/EvenSpec/Halloween/Origine.htm

http://www.psychonet.fr/2000/10/13/777-si-trouille-il-y-a-c-est-halloween

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://psychology.suite101.com/article.cfm/what_your_hallowe_en_mask_reveals&prev=/translate_s%3Fhl%3Dfr%26q%3Dpsychologie%2Bd%2527halloween%26tq%3DPsychology%2BHalloween%26sl%3Dfr%26tl%3Den

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JF le démocrate 21/10/2008 11:54

Oui, je déménage la nuit, quand il faut ramener une camionnette qui doit être relouée le lendemain matin et qu'il y a 400 bornes à faire... Très honnêtement, j'aurais préféré jouer avec des citrouilles!

Mirabelle 20/10/2008 22:54

@JF : tu déménages la nuit, maintenant ???

JF le démocrate 20/10/2008 22:49

Merci Mirabelle d'avoir quelque peu instruit mon ignorance. Malheureusement, dans la pratique, dans la nuit du 31 octobre au 1er décembre je serai en plein déménagement... Donc au volant d'une camionnette. Mais si une citrouille vient à traverser l'autoroute...-)

Mirabelle 20/10/2008 20:39

@ Champomy : si si,je vous lis mais il m'a semblé que vous n'étiez pas satisfaite par votre parade ...

Champomy 20/10/2008 20:26

Mirabelle,
Vous avez du mal me lire, le vert dégouline de mes murs, parfois version 'Dali' riires, et puis jeu des couleurs en fonction des saisons.
Trompe l'oeil, oeuvres perso dans ma maison et puis 'naif' chez mes enfants.
En toute franchise pour environnement, je préfère en extérieur option vert, et tenais à souligner que l'organisation de notre société s'y prete peu.