Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

Quand Simone mouche Nicolas

Le rapport du Comité Veil sur la question de la réforme du préambule de la constitution vient d'être remis au Président de la République.
Dans la foulée de la révision de la Constitution, dite "de modernisation des institutions", le Président s'était mis en tête de chambouler l'aspect philosophique de notre République.
A son accoutumée, dans l'excès et le coup d'éclat, plus attaché à laisser "sa" marque indélébile sur notre texte fondateur dont le rôle est d'organiser les pouvoirs publics, qu'à se contenter de réformer notre société simplement par les lois, le Président considérait donc qu'il convenait d'y ajouter quelques principes complémentaires.
Bien mal lui en a pris, le voilà coiffé pour un moment !

Selon les conclusions de ce rapport, le Comité de réflexion estime d'abord "ni souhaitable, ni utile de proposer d'importants enrichissements du préambule" au regard de "l'ampleur de notre corpus constitutionnel".

Constatant les "hésitations" de ses membres, il estime qu'il "n'eût pas été souhaitable, en tout état de cause, de proposer une forme trop certainement et trop gravement conflictuelle". Le comité ajoute enfin que la loi constituait "le vecteur le mieux approprié à la réforme".

Sur le sujet particulier de l'égalité des chances et de la promotion de la diversité, le Comité a estimé qu'une "politique ambitieuse de lutte contre les inégalités (était) possible dans le cadre constitutionnel actuel".

le Président se sentait mieux à diriger l'Europe que la France, ce n'est pas étonnant, de la même manière qu'il a défendu la constitution européenne dont deux parties sur trois constituaient un programme politique et non pas l'organisation du rapport des pouvoirs publics, comme le veut tout texte fondateur, il se comporte de la même façon en voulant cette fois faire de notre loi fondamentale un programme politico-philosophique, c'est à dire
figer sa politique dans notre constitution.
.. évidemment en prenant le risque une nouvelle fois, de mettre le feu !!!

La loi  ne représente-t-elle donc plus rien pour le Président ? Les Parlementaires sont-ils si peu efficaces qu'ils ne peuvent pas produire des textes innovants et réformateurs ? ou simplement est-ce encore de la démagogie pour faire croire aux minorités dont on souhaite défendre les droits, qu'on s'occupe vraiment d'elles en constitutionnalisant des droits  qui n'en demandaient pas tant ?


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mirabelle 19/12/2008 07:46

@ Chui Kalm : je ne suis pas particulièrement optimiste, je pense que nous sommes partis pour supporter bien des blocages et que la situation est explosive. L'information ne reflète pas la réalité de la crise, mais l'opposition fragmentée pourrait bien faire corps pour faire sauter un gouvernement qui aujourd'hui ne gagnerai pas les élections.

Chui Kalm 18/12/2008 23:10

Mirabelle:Je suis plus pessimiste. Je crois en
L'influence forte des Médias et l'opposition est
fragmentée. Mais bon les lycéens ont montré
la voie, même si pour eux c'est plus facile,peut-être cela donnera-t-il un peu plus de
courage aux grands !!

Mirabelle 18/12/2008 22:43

@Chui Kalm : le problème de ce gouvernement est qu'il donne dans la com. Il fait tout dans l'émotionnel et dans le coup d'éclat, dans la précipitation. Je pense que ça va s'arrêter (voir mon précédent article) car les français saturent et les problèmes les plus sensibles ne sont toujours pas réglés ... cela va provoquer un rejet massif et systématique.

Chui Kalm 18/12/2008 18:32

Bien Sûr !! Maintenant c'est trop tard. La Constitution aurait eu besoin d'une Révision Sérieuse au lieu de cela on a eu droit à un cirque inadapté. Je ferais remarquer que Ségolène a été une des très rare à fustiger rapidement ce fait (avant même Bayrou). Maintenant c'est la réforme sur les télés et radios qui compte et qui risque de passer notamment parce les opposants (dont
certains modems, et le PS d'Aubry) ne sont que
très mollement opposants et s'y sont pris bien trop tard pour lutter contre cette loi Audio Visuelle qui risque d'avoir d'Enormes Conséquences.