Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

Pétition contre l'euthanasie des animaux errants en Europe


Le problème :


Le nombre grandissant d'animaux errants et abandonnés (particulièrement les chiens et les chats) est devenu problématique dans certains états européens. Nous sommes de plus en plus confrontés à des rapports et photos horribles d'animaux tués, empoisonnés ou qui ont subi des atrocités. Les protecteurs et défenseurs des animaux essaient depuis de nombreuses années d'aider les animaux errants et d'améliorer leur condition, au prix d'efforts personnels et financiers énormes. Dans les pays concernés par ce problème, la protection légale des animaux est soit inexistante, soit inappropriée ou rarement appliquée.
Encore récemment, les animaux errants ont été accusés de contribuer à répandre la rage ou d'autres maladies. Dans certains pays, cela a servi de prétexte au massacre massif de nombreux chats et chiens.

 


Les législateurs:


En mai 2008, l'Union Européenne a publié cette résolution : European Parliament resolution of 22 May 2008 on a new animal health strategy for the European Union 2007-2013 (Résolution du Parlement européen du 22 mai 2008 pour une nouvelle stratégie en matière de santé animale pour l'Union Européenne 2007 – 2013(2007/2260( INI)).

Outre d'autres aspects, cette résolution stratégique se situe dans la droite ligne de ce document: the Draft guidelines on stray dog population control (Projet d'orientations concernant le contrôle de la population des chiens errants) émis par l'Organisation Mondiale de la Santé Animale – OIE (World Organization for Animal Health-OIE) et formulé par la Commission pour le code sanitaire des animaux terrestres(Rapport October 2008). Tous les membres de l'UE sont membres de l'OIE.

La résolution du problème des chiens errants en accord avec l'OIE.
Le projet de l'OIE a d'ores et déjà accepté des méthodes de contrôles utilisées dans des pays non-européens. Ces recommandations sont également fortement orientées par des considérations économiques.

Elles définissent également les méthodes nécessaires au contrôle de la Rage en relation avec le problème des animaux errants. A l'OIE, où les commissaires dirigeants appartiennent aux pays touchés par ces problèmes, c'est une élimination rapide du problème qui est encouragée. Et la résolution la plus rapide du problème des animaux errants est donc bien sûr, d'après l'OIE, l'euthanasie des animaux.

 

Parmi les méthodes humaines promues par l'OIE pour cette élimination, on va de l'insertion d'une ceinture de contention dans le crâne avant mise à mort par exsanguination, au gazage et à l'électrocution.

D'après l'OIE, la responsabilité des décisions concernant les animaux errants revient aux autorités locales seules. Les vétérinaires et les associations de protection animale sont réduits à quasi négligeables par les autorités locales et les politiciens.

 


Les conséquences pour l'Europe


Ce document terrifiant produit par l'OIE est un arrêt de mort pour les animaux errants du monde entier, d'autant qu'il a été approuvé par les représentants de l'UE d'après leur vote de Résolution du Parlement européen du 22 mai 2008 pour une nouvelle stratégie en matière de santé animale pour l'Union Européenne 2007 – 2013. (2007/2260(INI) ).


Malgré tout, pour le moment, aucune loi n'est passée dans ce sens.

Mais, parce que l'UE envisage de devenir membre de l'OIE, et parce que l'ensemble des membres de l'UE sont déjà membres de l'OIE, un grand danger existe que les "refuges d'euthanasie" et les euthanasies en masse des animaux errants soient un jour rendus obligatoires par la loi. (c'est déjà le cas en France, sous la forme de "possibilité")

Ces tueries n'auront pas seulement lieu en cas d'apparition de cas de rage. Elles pourront être menées également lorsque des personnes signaleront les animaux comme des nuisances, à cause du bruit ou des excréments par exemple, ou lorsqu'ils seront supposés gêner le trafic …. Un chien pourra être tué s'il est jugé dangereux ou si les autorités locales n'ont pas les moyens suffisants pour sa castration ou sa stérilisation, ou pour l'accueillir en refuge. Nous savons tous ce qui peut se passer si les autorités locales sont celles à qui reviennent ce genre de décision : voyez la Serbie, la Turquie, la Chine ….Là-bas, les tueries de masse sont acceptées comme le moyen légal de contrôler les épidémies.

Au lieu d'arrêter la production massive d'animaux de compagnie, leur élevage incontrôlable et l'import massif de chatons et de chiots, l'OIE autorise ces pratiques en toute impunité. L'OIE souhaite seulement que les éleveurs et marchands de chiens soient encouragés à s'organiser en association.


L'euthanasie de nos animaux de compagnie devient donc la solution d'un problème créé par les humains, mais que les humains n'ont pas la volonté de vraiment résoudre. Pour résoudre le problème des animaux errants, il faut développer la compassion et le sens des responsabilités. Au lieu de ça, les gens seront encouragés à se comporter de manière irresponsable si le fait de tuer des animaux devient un droit.

Le droit d'euthanasier afin d'éliminer un problème dont nous sommes responsables facilite la tâche des politiques, et les décharge de la nécessité d'une éducation au respect de l'animal pour tous les citoyens.

Les standards relativement élevés de bien-être animal en Europe et les décennies de bataille pour ce bien-être seront réduits à néant. Une autre conséquence de cela sera la dégradation de relations des personnes avec leurs animaux de compagnie.

Quelques pays où existe aujourd'hui un bien-être animal effectif devront se résoudre à voir leurs animaux tués arbitrairement et légalement par le diktat des autorités locales. Ainsi, les animaux seront traités comme des biens à la disposition d’irresponsables.

 


Nos revendications


Au nom des animaux qui ont été maltraités et abandonnés, il est de notre devoir de protester contre cette législation qui légalise le meurtre des animaux domestiques et errants. Le but de cette pétition est de prévenir l'adoption d'une telle législation et d'obtenir que la Convention Européenne pour la Protection de l'Animal Domestique (Strasbourg, 13.XI.1987) soit améliorée.


Cette pétition soutient une législation qui protège les animaux errants en Europe, et non pas une législation qui les autorisent à être tués par les autorités locales.
Nous remercions toutes les personnes qui signeront cette pétition et se battent pour protéger les animaux errants d'Europe.

 


Comme le parlement européen statuera sur le bien-être animal en mai 2009, la pétition sera close le 30 avril 2009 !


Avec un chiffre officiel de 500 000 euthanasies par an en France

Toutes et tous a vos claviers, signez et relayez….Merci. ….


MOBILISEZ-VOUS MASSIVEMENT, IL EST CRUCIAL QUE L’EUTHANASIE NE DEVIENNE PAS LA SEULE POSSIBILITE LEGALE DE CONTROLE DE LA SURPOPULATION ANIMALE, VOIRE CARREMENT UNE OBLIGATION INSTITUTIONNALISEE DANS TOUTE L’EUROPE !


Il faut au contraire obtenir l’interdiction totale de toutes les euthanasies de gestion, et l’obligation des méthodes positives (stérilisations, contrôle de l’élevage, senbilisation etc) de contrôle de la surpopulation.


Pour signer, cliquez ici


Ils vous remercient


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

gillon 30/10/2010 11:11



bonjour j abite vers chéméré et se matin on a lu le bouquin de la ville et le maire de la ville a decider que maintenant les animaux qui seron pas recuperer a la spa seron euthanasier
imediatement sur un delai de 8 jours je voudrais savoir si il y a un aricle de loi interdisant ceci ou autre.merci d avance



Mirabelle 30/10/2010 11:47



Bonjour Gillon,


 


non hélas le maire a toute autorité en la matière, mais il y a des possibilités : contacter des associations de protection, ameuter la presse, faire des pétitions ... bref ne pas laisser faire
...


tenez nous au courant


cordialement



Brigitte VILLAREAL 05/03/2010 17:22


Bonjour,
J'ai découvert votre site par hasard, et c'est avec joie que je constate que vous sous souciez comme moi de la condition animale.
Dans le cadre de la campagne des régionales, les listes MoDem ont été contactées par un collectif d'associations de protection des animaux, qui leur ont édressé un livre blanc, très bien fait, et
un questionnaire.
Dans ma région les Pays de Loire, la liste a botté en touche, prétextant que les propositions et questions  n'étaient pas de la compétence des régions, ce qui est faux.
Il n'est nulle part question de la condition animale dans le programme MoDem.
J'aimerais que vous me contactiez pour que je puisse vous adresser ces documents, et aussi créer un groupe au sein du MoDem pour faire entendre la voix des animaux, les pouvoirs publics sont
déficients en la matière. 
Les animaux vivent dans tous les pays développés un martyr comme ils n'en ont jamais connu depuis l'apparition de la vie sur terre (conditions d'élévage effroyables, euthanasies massives,
marchandisations des animaux de compagnie etc).
Dans l'attente de vous lire sur ma messagerie personnelle.
Cordialement


H20 19/02/2010 12:43


Merci Mirabelle.


H2O 18/02/2010 20:06


Bonsoir Mirabelle,
Pourriez-vous s'il vous plaît me dire où vous avez eu ce chiffre : "Avec
un chiffre officiel de 500 000 euthanasies par an en France".

Ce n'est pas du tout pour remettre en cause votre source mais pour pouvoir de mon côté savoir ce que j'avance et être plus crédible
quand j'en parle autour de moi.
Par avance merci pour votre réponse (à mon adresse mail).

Merci pour votre blog.
Bien cordialement,
H2O


Mirabelle 19/02/2010 08:16


Bonjour, je ne peux malheureusement vous donner plus de détails, mon blog n'ayant servi que de relai pour une pétition que je n'ai pas rédigée moi même. En cliquant sur le lien vous accédez
d'ailleurs directement à la pétition (close aujourd'hui) et son texte (le même en anglais)... peut être devriez vous vous rapprochez de son auteur ou des associations de protection importantes qui
disposent certainement de chiffres.
Bien amicalement


Chui Kalm 28/02/2009 21:29

Je ne signe jamais de pétition pour les humains
(A mon avis cela ne sert à rien).

Mais pour les animaux Je signe.
(Je ne sais pas, peut-être cela va-y-il servir à quelque chose).