Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

Complètement à la masse !

chatvoil_.jpgMirabelle voilée candidate "laïque" aux régionales  ... (c'est un coup de Mardi Gras)

Lorsque j'ai lu le titre de l'article, j'ai failli m'étouffer ... la bêtise n'a donc pas de limite ... le NPA présente sur sa liste une candidate voilée ... à peine provocateur, Monsieur Besancenot rétorque qu'une femme peut être féministe,  laïque et voilée ! aaarf ! la bonne blague, il fera avaler ça à qui ?  

Mais, pratiquement je me pose une question ... les candidats sont normalement présentés avec une photo d'identité ... ils vont faire comment au NPA ? Parce que pour fournir une photo d'identité valide dans notre République, il faut bien se résoudre à quelques petits sacrifices, non ?

Conditions d'acceptabilité de votre photographie d'identité

Mis à jour le : 25/09/2009 17:20
Nouvelle norme relative à l'apposition des photographies d'identité sur les documents d'identité et de voyage français, notamment les cartes nationales d'identité et les passeports, ainsi que sur les permis de conduire et les titres de séjours pour étrangers (norme ISO/IEC 19794-s : 2005)

La prise de vue doit être récente et ressemblante au jour du dépôt de la demande et de retrait du titre.
Les photographies doivent être réalisées par un professionnel ou dans une cabine photo, utilisant un système agréé par le ministère de l'intérieur.

1- Format
La photo doit mesurer 35mm de large sur 45mm de haut. La taille du visage doit être de 32 à 36mm, du bas du menton au sommet du crâne (hors chevelure).

2 - Qualité de la photo
La photo doit être nette, sans pliure, ni trace.

3 - Luminosité / contraste / couleurs
La photo doit présenter ni sur-exposition, ni sous-exposition. Elle doit être correctement contrastée, sans ombre portée sur le visage ou en arrière-plan. Une photo en couleurs est fortement recommandée.

4 - Fond
Le fond doit être uni, de couleur claire (bleu clair, gris clair).
Le blanc est interdit.

5 - La tête
La tête doit être nue, les couvre-chefs sont interdits.

6 - Regard et position de la tête
Le sujet doit présenter son visage face à l'objectif. La tête doit être droite.

7 - Regard et expression
Le sujet doit fixer l'objectif. Il doit adopter une expression neutre et avoir la bouche fermée.

8 - Visage et yeux
Le visage doit être degagé. Les yeux doivent être parfaitement visibles et ouverts.

9 - Lunettes et montures
Les montures épaisses sont interdites. La monture ne doit pas masquer les yeux. Les verres teintés (ou colorés) sont interdits. Il ne doit pas y avoir de reflets sur les lunettes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

passage 11/02/2010 12:09



Je te laisse avec ces hystériques complètement à côté de la plaque de ni putes ni soumises.
Rassure toi. Si NPNS  pense comme toi et que vous êtes majoritaires à vouloir soumettre cette femme à votre loi.... C'est que vous avez démocratiquement raison...

Et que c'est moi qui me trompe...



passage 11/02/2010 00:10


@ Pourny
Je suis la première à expliquer à certaines de ces femmes que ce n'est pas normal de se faire frapper, que ce n'est pas normal de se croire inférieure, qu'elles ont des droits. Celles à qui je
tiens ce discours sont sur leur territoire. Je les ai connues durant un voyage.

Ici, en France, les femmes maltraitées que j'ai connues ne portent pas de voile ou de burqa, elles se taisent, elles se tairent. Vous les croisez ici ou là, femme de colonel de l'armée, femme de
l'épicier du coin, femme d'un élu du Modem... On s'en fout, pourvu qu'on ne voit rien.

On ne voit leur bleus que si elles ôtent leurs vêtements ou leurs lunettes de soleil.
Ici, en France, comme vous le dîtes, ces orientales apprennent à ôter leur voile d'elles même.
Je crois que je cesserai de rédiger des commentaires sur ce sujet puisque je ne parle que des effets d'une règle qui se résume à cacher ce qu'on ne saurait voir quand on pourrait simplement
accueillir et accompagner celles qui en ont besoin.
Il y a trop de passion dans ces refus. Ce qui empêche de donner la juste mesure de ces réformes inscrites sur la feuille de route de notre gouvernement dont l'objectif ne s'inscrit pas dans
l'humanitaire mais bien dans la manipulation.



Mirabelle 11/02/2010 09:36


Tu penses ce que tu veux, Françoise mais tu es à côté de la plaque. il n'y a de notre part aucune passion, simplement comme je te l'ai dit plus haut tu ne comprends absolument pas la valeur d'un
symbole... pas grave, d'autres l'ont bien compris à ta place :lire ici



Pourny 10/02/2010 21:53



Passage, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne
peuvent pas connaître… c’est-y pas mieux en chanson ? Trêve de plaisanterie, voilà. C’était en 1965 ou 66, peu importe. Mon épouse, étudiante s’était prise d’amitié pour Fatima (oh combien
je voudrais que tu lises ceci Fatima, je ne sais pas ce que tu es devenue) une étudiante algérienne heureuse, je dis bien HEUREUSE de se trouver en France, son premier geste avait été d’ôter ce
foulard qu’elle n’était pas obligée de porter là-bas, entendons-nous bien : elle n’était pas obligée, car les autorités ne l’imposaient pas.
Mais elle le portait quand même, ce qui est plus grave, car cela montre bien le poids de la tradition, de la gent masculine, de la religion. Fatima nous disait aussi à quel point la femme était
méprisée dans son pays, je ne m’étends pas. Alors quand je vois aujourd’hui des jeunes filles couvrir leur tête, quand je vois ces jeunes filles sous l’œil des caméras, expliquer à la porte d’un
collège qu’elles sont victimes de ségrégation, je ne peux m’empêcher de penser qu’elles sont manipulées. Et je vous dirais franchement : c’est ce que j’espère !!! Car sinon, si le port
de ce qui n’est pas un morceau de tissu comme vous dîtes, mais un signe, un symbole d’appartenance, donc si le port du foulard est une décision prise librement, alors, quel retour en arrière,
quelle régression ! Franchement, croyez-vous qu’on n’a pas autre chose à faire, aujourd’hui, et pour commencer, lutter contre les brutalités faîtes aux femmes, contre les disparités de
salaire, contre les discriminations à l’embauche. Mais bon sang, personne (à part quelques crânes rasés qui n’ont d’autre avenir que de profaner des tombes ou des lieux de culte) dans ce pays
n’interdit à personne de croire et de pratiquer sa religion ! Mais il y a la manière.



passage 10/02/2010 20:03


Je découvre que tu as un don. Tu lis dans leurs pensées, tu sais donc leur intention.

 Je n'ai pas cette capacité et je me garde de prêter des intentions destructrices à ces femmes. J'imagine simplement qu'elles vivent leur vie comme elles veulent et un bout de chiffon ne me
semble pas dangereux... A dire vrai, c'est tout juste si je le vois. Personnellement, je me fie au regard, aux mots et aux actes. Ceci explique cela...

J'ai connu des personnes en politique bien plus dangereuses et mettant en danger la démocratie... Mais sans foulard et avec la protection du chef, les bien pensants qui s'acharnent contre un
foulard aujourd'hui ont fermé les yeux avec indulgence...  Plus risqué un François Xavier de Perreti qu'avec une femme qui porte un foulard... Non ?


Mirabelle 10/02/2010 20:08


J'adore ton persiflage ... il n'empêche que ton erreur est de penser que ce n'est qu"un bout de chiffon" ...  tu
oublies la valeur des symboles ... te ne les comprends pas, ni ceux de la république, ni les religieux, et c'est à l'origine de ton erreur.


passage 10/02/2010 19:40


Comme tu dis, certaines risquent gros... D'où ma proposition d'aider celles qui le désirent... Pas les forcer. C'est ce que je te disais, une arme redoutable...
Il y a plusieurs manières de lapider. Même si tu ne peux ou veux pas le comprendre


Mirabelle 10/02/2010 19:48


Parce que tu crois que tu les aides ???
Tu dis ne pas vouloir les forcer, mais toute la différence à ce propos réside simplement dans le fait que ce sont elles qui refusent le jeu de la laîcité dans un pays démocratique ! on ne les force
à rien du tout, si elles veulent le porter, qu'elles ne s'imaginent pas être en mesure de représenter la population... c'est tout ... il faut arrêter de les conforter finalement dans ce qui n'est
qu'un désir de remettre en question nos valeurs républicaines.
POur le reste, j'ai parfaitement compris, c'était juste une petite mise au point ...