Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

des coups de pied au c.. qui se perdent

Après la brillantissime exclamation de notre ministre-toubib-duquaid'orsay gastro-entéro de son état, et la déclaration non moins incongrue de l'ONU, voici aujourd'hui la belle Fadela qui en remet une couche ... oui, quand quelqu'un est inspiré, faut renchérir ! ça donne l'air intelligent, on se rend intéressant...

Oui, c'est le terme, nos ministres cherchent à se rendre intéressants, et pour cela tout est bon. Le très inspiré Bernard Kouchner, qui, il faut le rappeler, aurait volontiers envoyé des troupes françaises cogner sur les iraniens il n'y a pas si longtemps, voudrait aujourd'hui construire des minarets...

bien bien ... le peuple est con, qu'il soit français ou suisse, d'ailleurs, c'est simple, le réferendum est une vraie vacherie qui ne devrait pas être permise. Le peuple est con, qu'il ferme sa grande G...





C'est en gros ce qu'avait fait comprendre  Patrick Ollier, le compagnon de notre ministre de la justice, au lendemain de l'échec du référendum sur le Traité constitutionnel européen : " puisque les français votent "non", on ne leur demandera plus leur avis" ...  donc acte, ce fut fait avec le traité de Lisbonne !

Je suis très stupide, je n'avais pas compris que je devais systématiquement dire "oui " quand on me demande mon avis !

Ceci n'est que constatations, mais cela pose quelques questions et notamment le fossé qui s'élargit jour après jour entre le peuple et ses "représentants".

On parle depuis un bon moment déjà de réforme de la constitution, de VIème république, mais le problème qui se pose n'est pas forcément dans les textes, même si Montesquieu considérait que lorsque la constitution était mauvaise elle pervertissait les institutions et qu'il fallait en changer, il est évident aujourd'hui qu'on peut toujours améliorer ces textes, mais que ce sont ceux qui détiennent le pouvoir qui les pervertissent et que ce sont eux qu'il faut changer ...

Qu'attend-on pour les foutre dehors ? C'est tout ce qu'ils méritent !



Planqués qu'ils sont dans leurs ministères, assemblées, conseils, trucs et machins aménagés pour leur petit confort et gros égos, ils n'ont plus qu'une idée en tête : se maintenir en place et faire un bras d'honneur à ceux qu'ils sont censés servir ... ha !!!! servir, la bonne blague ! et d'ailleurs c'est révélateur, ils sont en train de casser les services publics !

Mais ont-il oublié de qui ils tiennent leur pouvoir ?  oui, parce que le système électoral le permet et que les structures internationales qui tendent à chapeauter nos pays leur permettent de se défausser.

C'est toute une mentalité et cela dépasse nos frontières.  Ils n'ont aujoud'hui plus la légitimité qu'ils prétendent avoir, car ils ont dévoyé eux-mêmes les règles, et ils en montrent l'exemple chaque jour.

Là où le tact et la mesure devraient être la règle, le comportement du Président a marqué définitivement une rupture, il n'a fait que révéler de manière criante un glissement à peine perceptible mais bien présent qui émergeait ces dernières années. Il le révèle et il l'accentue, il est en train de casser la baraque, mais au moins cette fois, les français ne peuvent l'ignorer... 

Il serait peut être temps d'arrêter tout ça avant que tout ça ne nous arrête !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fanal Safran 07/12/2009 16:35


J'vois plus d'autre article chez toi non plus... grosse fatigue ?



Mirabelle 07/12/2009 16:40


Dans le mille ... je n'arrête pas de dormir .... j'hiberne !!!!


JF le démocrate 06/12/2009 22:43


Face à deux constitutionnalistes (l'hôte de ces lieux et Thierry P.), je n'ai pas trop envie de la ramener. Mais il me semble que le régime mi-parlementaire, mi-présidentiel instauré par la Vème
République, transformé depuis en régime non pas présidentiel mais quasiment monarchique par la mise en place du quinquennat, avait pour principal contre-pouvoir le recours au référendum. Un recours
au référendum que le Général de Gaulle ne s'est pas fait prier pour utiliser, en en tirant les conséquences d'ailleurs lorsque le résultat fut défavorable.

La première entorse à cette règle gaullienne et à cette constitution bâtie sur mesure pour un homme hors normes, date sauf erreur de ma part de l'ère Chirac et de ce fameux référendum sur le traité
constitutionnel européen initié par VGE.

Depuis, les référendums, c'est fini... A la place, on a juste le droit aux sondages.

Alors peut-être est-il simplement le temps venu de passer à une VIème République, plus en phase avec les moeurs politiciennes du moment...


Fanal Safran 02/12/2009 09:19


    Une bise en plus de mon com ..


Mirabelle 02/12/2009 09:46


trop mimi !


Fanal Safran 02/12/2009 09:17


Je connais bien un village où ils votent surtout "chasse et pêche" (mais les pêcheurs ne sont pas contents qu'on les associe à cette liste"  

... ou ... une extrème... va comprendre Mirabelle pourquoi parfois j'ai peur de leur donner la parole. La peine de mort pour les animaux et peut-être bien à nouveau pour la justice. D'ailleurs
c'est souvent dans les villages où on n'a jamais vu d'immigré qu'on vote Front.


Mirabelle 02/12/2009 09:45


Coucou Dany, oui, les extrêmes sont graves, et les politiques sont en train de mettre de l'huile sur le feu ... la question est : à qui profite ?
bises


passage 01/12/2009 23:04


Bah... C'est qu'ils seraient mal aujourd'hui en donnant raison aux Suisses... Tu te rends compte des conséquences politiques d'un tel résultat ?

C'est demander de voter par référendum pour un tel non problème qui était con au départ.

Parce que oui... Si la Suisse avait prévu que la majorité des votants avaient la comprenette limitée à ce point, elle aurait prévu le résultat et ses effets... Et se serait bien gardé de créer une
telle polémique qui va se retourner contre elle... (politiquement)
Il y a longtemps que j'ai compris que le but d'une élection n'était jamais celui pour lequel on croyait voter.
C'est amusant de les voir se dépatouiller à présent...


Mirabelle 01/12/2009 23:10


peu importe pourquoi comment les autorités suisses ont décidé de ce réferendum, ce qui est insupportable c'est l'ingérence des autorités françaises au travers les commentaires ( et leur devoir de
réserve ???? ) et c'est surtout l'habitude nouvelle qu'ils ont de contester systématiquement les résultats d'une consultation populaire ! le peuple a parlé, il est souverain, dont acte. ET ON LA
FERME.