Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les pages politiques de Mirabelle

Les pages politiques de Mirabelle

La chatte rebelle et sans parti

Le triste bilan de l'Université française

images.jpgIl n' y a pas si longtemps, être titulaire d' une licence, une maîtrise ... c'était le top de la reconnaissance. Je me souviens même qu'à une époque pas si lointaine, pour être huissier de justice, il suffisait d'avoir obtenu la capacité en droit. Bref, vous sortiez de la fac avec un diplôme en poche et vous étiez reconnu, vous étiez fonctionnel et vous aviez du taf.

 

Il est vrai que lorsque vous entriez en fac, vous saviez lire et écrire le français correctement, vous aviez des bases culturelles qui vous échappent totalement aujourd'hui.

 

Aujourd'hui, vous avez une maîtrise, et même vous vous êtes fendu d'un troisième cycle ... résultat des courses : vous devez encore faire vos preuves : passer des concours, multiplier les expériences ( c'est à dire des stages sous payés quand ils le sont ...), poursuivre d'autres spécialités ( et rebelotte pour un nouveau diplôme, le plus souvent obtenu encore en 2 ans !)

 

Certes, il faut bien occuper les jeunes en les obligeant à une constante remise en question de leurs compétences et diplômes, puisqu'il n'y a pas de place pour eux sur le marché du travail, et que pendant qu'on les occupe à démontrer qu'ils sont bons, au moins, ils ne sont pas inscrits comme chômeurs.

 

Mais franchement, il faut les lire leurs C.V. ! ... C'est qu'ils finissent par me faire pitié ! C'est de l'acharnement ! Si au début on pouvait être admiratif d'un cursus fourni, bien complet, à la longue, à force de voir les listes de diplômes se succéder, on a envie de crier : "c'est tout ? c'est pas bientôt fini ?" ... Non mais, à quoi cela rime-t-il ?

 

Et vas y que je te colle, une maîtrise, un DEA + le CAPA + un DESS ++++++++

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH476/Livre_Toujours_plus_bis_F-af2f6.jpg

 

Franchement si c'était pour en étaler autant, tu n'avais qu'à faire sciences-po ... ç'eut été plus rapide !

 

Cette surenchère stupide, pour en mettre plein les yeux de ceux qui les lisent et provoquer leur envie d'embaucher est misérable, profondément triste et révélateur de l'état de notre société ainsi que du peu de reconnaissance de l'enseignement universitaire.

 

Voilà où en sont réduits les étudiants qui veulent absolument réussir et qui n'ont pas fait les grandes écoles !  Où va l'université, qui elle même se dévalue en ne reconnaissant pas ses propres étudiants ni ses diplômes, et en les poussant à une surenchère de plus en plus grotesque au point de devenir folle enchère ?

 

Les avocats d'hier, sont-ils moins compétents que ceux d'aujourd' hui ? non ! bien sûr que non !

 

Il n'y a pas si longtemps, je discutais avec un ami avocat, de l'ancienne époque mais toujours en activité, et lui confiais que je me considérais meilleure juriste hier avec ma simple capacité en droit, qu'aujourd'hui avec mes deux DEA. Il n'était absolument pas surpris et trouvait même que cela était logique, l'enseignement de la capacité va à l'essentiel, et est extrêmement sélectif, ce qui n'est pas le cas des études de droit générales. Cherchez l'erreur !

 

Et cette constatation ne touche pas que les juristes ! Réfléchissons ... je retrouvais sur le site "copains d'avant" quelques institutrices ... et en regardant de plus près leur âge, je me suis rappelée qu'elles étaient simplement bachelières ... puis on a exigé des licenciées... et aujourd'hui des 3èmes cycles ! 5 ans de fac au moins pour aller enseigner l'alphabet aux mioches !  Délire total ! Humiliation suprême !

 

Mais quand donc les jeunes se rebifferont-ils ??? Vont-ils ainsi continuer longtemps à se faire maltraiter ? Quand comprendront-ils qu'ils doivent être solidaires au lieu de singer l'esprit de compétition de la génération précédente ?

 

Sinon, tu paries ? demain, pour être assistante maternelle, il te faudra au moins un doctorat !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article